Wednesday, March 5, 2008

CAMPAGNE POUR MALIK MEDJNOUN DETENU ARBITRAIREMENT DEPUIS PLUS DE 8 ANS !

Source: CFDA - Collectif des familles de disparu(e)s en Algérie
Paris, le 5 mars 2008


CAMPAGNE POUR MALIK MEDJNOUN DETENU ARBITRAIREMENT DEPUIS PLUS DE 8 ANS !

Jugez-le ou libérez-le !

http://cfda-release-malik-medjnoun.blogspot.com/


Malik Medjnoun, 34 ans, est en détention préventive depuis plus de 8 ans.

Le 28 septembre 1999, Malik, alors âgé de 25 ans, est arrêté et conduit dans une caserne de Tizi-Ouzou puis transféré dans une caserne d’Alger pour ensuite disparaître. Ce n’est que le 2 mai 2000, 7 mois plus tard, après sa présentation au juge d’instruction du tribunal de Tizi-Ouzou que sa famille peut enfin savoir où il se trouve. Avec stupeur, ses proches apprennent que le juge l’inculpe de complicité d’appartenance à un groupe terroriste et de complicité de meurtre avec préméditation sur la personne du chanteur Lounes Matoub.

Dès lors, Malik a été placé en détention provisoire à la prison civile de Tizi Ouzou et n’en est plus jamais ressorti. Cette détention sans jugement semble interminable et représente une injustice terrible. Lors de ces 8 dernières années, lors de ces 3080 jours, Malik a été privé de liberté, sans avoir été jugé. Ces longues années ont été ponctuées à chaque session criminelle de promesses et de faux espoirs. Sa famille n’a cessé de se battre pour que ses droits fondamentaux soient enfin respectés mais les autorités algériennes sont restées sourdes face à ces appels invoquant la situation sécuritaire comme prétexte au refus de tenir le procès de Malik.

Le Comité des droits de l’Homme de l’ONU a quant à lui reconnu par ses constations rendues le 9 août 2006 que la détention de Malik était arbitraire et que son droit à un procès équitable était violé. Le Comité a alors demandé à l’Etat algérien « d’amener Malik Medjnoun immédiatement devant un juge pour répondre des chefs d’accusation ou de le remettre en liberté […] ». Plus de 18 mois ont passé et ces constations n’ont toujours été suivies d’effets.

Aujourd’hui il faut agir massivement pour que Malik puisse jouir de son droit le plus légitime à un procès équitable. Merci d’envoyer vos appels demandant la programmation du procès de Malik Medjnoun ou sa libération immédiate au :


Président de la République :
Son Excellence M. Abdelaziz Bouteflika
Présidence de la République, El Mouradia, Alger, Algérie
Fax : +213 21 609618
+213 21 691595
E-mail : president@el-mouradia.dz

Ministre de la Justice :
Son Excellence M. Tayeb Belaiz
Ministère de la Justice
8 Place Bir Hakem, 16030 El Bihar, Alger, Algérie
Fax : +213 21 922956
+213 21 921701
+213 21 925557
E-mail: belaiztayeb@mjustice.dz

Ministre des Affaires étrangères :
Son Excellence M. Mourad Medelci
Ministre des Affaires étrangères, Ministère des Affaires étrangères
Place Mohamed Seddik Benyahia, 16070 El Mouradia, Alger, Algérie
Fax : +213 21 504141
+213 21 504242

Ambassadeur d’Algérie en France
Son Excellence Missoum Sbih
Ambassade d’Algérie
50 rue de Lisbonne, 75008 Paris
Fax : +33 1 53932069
E-mail: chancellerie@amb-algerie.fr


Vous pouvez également adresser vos messages de soutien au CFDA sur yn.dutour@wanadoo.fr avec en objet « Malik Medjnoun ». Nous les publierons sur le blog qui lui est consacré. http://cfda-release-malik-medjnoun.blogspot.com/